Tous les articles par Isabelle Gras

Journée d’étude – Diffuser les données numériques en SHS : le droit et l’éthique comme alliés

Le groupe de travail Éthique & Droit vous souhaite une excellente rentrée universitaire et espère échanger avec vous à l’occasion de la prochaine journée d’étude prévue le jeudi 3 octobre à la MMSH d’Aix-en-Provence, grâce au soutien de l’Urfist Méditerranée, du SCD Aix Marseille Université et de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH)

Programme :

Jeudi 3 octobre 2019  –  MMSH – Aix en Provence

8h45 – 9h15 : Café d’accueil

  • 9h15- 9h30 : Introduction de la journée par Marie Masclet de Barbarin (VP CA d’Aix Marseille Université)
  • 9h30-10h : Carte blanche à Odile Contat (DIST-RD)
  • 10h-10h30 : Pourquoi faut-il diffuser les données ? Lionel Maurel (directeur adjoint scientifique à l’INSHS)
  • 10h30-10h45 Diffusion des données : les pratiques de la TGIR Huma-Num par Olivier Baude (directeur de la TGIR)
  • 10h45-11h : Questions /échanges

11h-11h15 : Pause

  • 11h15-12h15 : Table ronde “Diffuser des données aujourd’hui : enjeux juridiques et éthiques” animée par Philippe Mouron (Aix Marseille Université – LID2M) et Isabelle Gras (SCD AMU) > Intervenants :
    • Emilie Debaets  (Université Toulouse 1 Capitole, Institut Maurice Hauriou) 
    • Equipe Bequali de Sciences Po Paris 
    • Equipe MEMORIA (MAP – Modèles et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine)
  • 12h15-12h30 : Questions /échanges

12h30-14h : Pause déjeuner

  • 14h00-14h30 : Archives du Web, “la cathédrale et le bazar” par Valérie Schafer (C²DH, Université du Luxembourg) introduite par Sophie Gebeil (Aix Marseille Université – Espe)
  • 14h30-14h45 : Questions /échanges
  • 14h45-15h45 : Atelier « Le témoin, le chercheur, l’archiviste et le juriste : signer un contrat pour des entretiens enregistrés : lequel et pourquoi ? » animée par Myriam Fellous Sigrist (King’s College London) et Véronique Ginouvès (phonothèque MMSH) > Intervenantes :
    • Florence Descamps (EPHE -PSL)
    • Anne-Marie Granet-Abisset (Université Grenoble-Alpes, directrice déléguée du LARHRA)
    • Anne Laure Stérin (juriste)
  • 15h45-16h : Questions/échanges

16h-16h15 : Pause

  • 16h15- 16h45 : Les retour d’expérience de deux utilisateurs du Guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques*
    • Françoise Acquier (CRESSON) : “Le carnet Ethique & droit comme corpus pour animer un atelier doctoral autour du droit à l’image”
    • Joël Gombin (co-fondateur de Datactivist et chercheur en science politique)
  • 16h45-17h : Conclusion de la journée par Gabriel Gallezot (Urfist Méditerranée)

Diffuser les données numériques en SHS : le droit et l’éthique comme alliés, 3 octobre 2019

La publication aux Presses universitaires de Provence de l’ouvrage La Diffusion numérique des données en SHS. Guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques en novembre 2018 a été l’aboutissement d’un travail collectif pour apporter des réponses concrètes aux questions qui se posent à toutes celles et ceux qui produisent, exploitent, diffusent, partagent ou éditent des sources numériques dans le domaine des sciences humaines et sociales (SHS).

Afin d’actualiser les réflexions de l’ouvrage, mais aussi d’aborder de nouvelles problématiques, le groupe de travail Ethique & Droit organise, avec le soutien de l’URFIST Méditerranée, une journée d’étude intitulée « Diffuser les données numériques en SHS : le droit et l’éthique comme alliés » le jeudi 3 octobre à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d’Aix-en-Provence.

S’inscrivant dans la dynamique de la science ouverte, cette journée d’étude présentera l’actualité juridique et éthique de la diffusion des données en SHS tout en précisant les orientations actuelles des institutions d’enseignement et de recherche en la matière. De nouvelles problématiques, comme celles soulevées par les archives du web, seront également abordées. Un cas pratique de signature d’un contrat d’utilisation de données sera proposé lors de la table ronde de l’après-midi. Enfin, les retours d’expériences de deux utilisateurs du Guide illustreront les possibilités de mises en œuvre effectives de pratiques de diffusion des données numériques. Vous trouverez ci-dessous le programme détaillé de cette journée à laquelle nous espérons vous voir nombreux !

Les inscriptions sont ouvertes

sur le site de l’URFIST Méditerranée

 

PROGRAMME

Jeudi 3 octobre 2019

Lieu :  MMSH – Aix en Provence, salle Paul-Albert Février

8h45 – 9h15 : Café d’accueil

  • 9h15- 9h30 : Introduction de la journée par Marie Masclet de Barbarin (VP CA d’Aix Marseille Université)
  • 9h30-10h : Carte blanche à Odile Contat (DIST-RD)
  • 10h-10h30 : Pourquoi faut-il diffuser les données ? Lionel Maurel (directeur adjoint scientifique à l’INSHS)
  • 10h30-10h45 Diffusion des données : les pratiques de la TGIR Huma-Num par Olivier Baude (directeur de la TGIR)
  • 10h45-11h : Questions /échanges

11h-11h15 : Pause

  • 11h15-12h15 : Table ronde “Diffuser des données aujourd’hui : enjeux juridiques et éthiques” animée par Isabelle Gras (SCD AMU) et Philippe Mouron (Aix Marseille Université – LID2M)  > Intervenants :
    • Emilie Debaets  (Université Toulouse 1 Capitole, Institut Maurice Hauriou) 
    • Equipe Bequali de Sciences Po Paris 
    • Equipe MEMORIA (MAP – Modèles et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine)
  • 12h15-12h30 : Questions /échanges

12h30-14h : Pause déjeuner

  • 14h00-14h30 : Archives du Web, “la cathédrale et le bazar” par Valérie Schafer (C²DH, Université du Luxembourg) introduite par Sophie Gebeil (Aix Marseille Université – Espe)
  • 14h30-14h45 : Questions /échanges
  • 14h45-15h45 : Atelier « Le témoin, le chercheur, l’archiviste et le juriste : signer un contrat pour des entretiens enregistrés : lequel et pourquoi ? » animé par Myriam Fellous Sigrist (King’s College London) et Véronique Ginouvès (phonothèque MMSH) – Intervenantes :
    • Florence Descamps (historienne, EPHE -PSL)
    • Anne-Marie Granet-Abisset (historienne, Université Grenoble-Alpes)
    • Anne Laure Stérin (juriste)
  • 15h45-16h : Questions/échanges

16h-16h15 : Pause

  • 16h15- 16h45 : Retours d’expérience de deux utilisateurs du Guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques*
    • Françoise Acquier (CRESSON) : “Le carnet Ethique & droit comme corpus pour animer un atelier doctoral autour du droit à l’image”
    • Joël Gombin (co-fondateur de Datactivist et chercheur en science politique)
  • 16h45-17h : Conclusion de la journée par Gabriel Gallezot (Urfist Méditerranée)

 

*Lien vers les textes en open access de l’ouvrage La diffusion numérique des données en SHS. Guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques publié aux PUP : https://ethiquedroit.hypotheses.org/2970

crédits photographiques : photo de la Rotonde prise par I. Gras, le 4 juillet 2019, à Aix-en-Provence, diffusée sous licence CC BY NC  4.0.

Le guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques pour la diffusion des données en SHS est consultable en open access

La diffusion numérique des données en SHS – Guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques

Cet ouvrage collectif, publié en octobre 2018 aux Presses universitaires de Provence,  propose des réponses concrètes aux questions auxquelles il-elle est confronté.e sur son terrain comme lors de ses travaux de recherche. Produire, exploiter, diffuser, partager ou éditer des sources numériques fait en effet aujourd’hui partie du travail quotidien du chercheur.

Rédigé par des chercheur.e.s, des professionnel.le.s de l’information et des juristes, l’ouvrage place au cœur des questionnements la communauté de la recherche : que doit faire le.la chercheur.e quand il.elle édite, enregistre un entretien ou une conférence, photographie un monument ou une personne ? Comment partager ces contenus ? Comment faire en sorte que le droit et l’éthique renforcent l’usage commun de la connaissance et des sources de la recherche ? Comment les réformes actuellement en cours pourront-elles être mises en œuvre par les chercheurs en SHS ? Autant de problématiques qui constituent des enjeux majeurs dans le processus de recherche. Cet ouvrage vise à mieux les appréhender tant d’un point de vue éthique que juridique. Continuer la lecture de Le guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques pour la diffusion des données en SHS est consultable en open access

La diffusion numérique des données en SHS – Guide de bonnes pratiques éthiques et juridiques

Ce billet est l’occasion pour le groupe de travail Ethique et Droit de revenir sur deux années riches et intenses qui ont permis de finaliser la rédaction du guide de bonnes pratiques éthiques et juridiques pour la diffusion des données en SHS. L’ouvrage est paru en version papier, aux Presses universitaires de Provence, et sera en ligne sur OpenEdition Books en 2019.

Un ouvrage collectif et interdisciplinaire

Continuer la lecture de La diffusion numérique des données en SHS – Guide de bonnes pratiques éthiques et juridiques

Appel à contribution du groupe de travail Ethique et Droit

Depuis 2011, le groupe de travail Ethique et Droit réfléchit et propose des solutions concrètes aux questions éthiques et juridiques en matière de production, d’exploitation et d’édition des sources numériques. Composé de chercheurs, de professionnels de la documentation et de juristes, son objectif est de rédiger collectivement un guide de bonnes pratiques, aussi bien éthiques que juridiques, pour la diffusion des données en SHS. Ce projet de guide, qui sera diffusé sous format numérique.

Un cycle de rencontres s’est mis en place avec pour objectif de rédiger collectivement ce guide en s’appuyant sur les interventions lors des journées d’étude mais aussi sur des expériences pratiques. Parallèlement à ces rencontres, une série de billets a été rédigée sur le présent carnet de recherche. Continuer la lecture de Appel à contribution du groupe de travail Ethique et Droit

Retour sur la journée du 14 janvier 2016, 1ère partie : introduction

Le 14 janvier 2016 a eu lieu à la MMSH une  journée d’étude soutenue par le LabexMed (https://labexmed.hyptheses.org) et le Consortium Musica de la TGIR Huma-Num (https://humanum.hypotheses.org/503). Elle s’inscrivait dans le cadre du projet de rédaction d’un recueil de bonnes pratiques sur les questions juridiques et éthiques pour la diffusion des données de la recherche en sciences humaines sociales.

Titre de la journée : Collaboration scientifique en Europe et diffusion des données. Comment prendre en compte les questions juridiques et éthiques ? Retours d’expérience dans le domaine de la musique

Les coordinatrices du groupe de travail,  Véronique Ginouvès (MMSH) et Isabelle Gras (SCD AMU)1 ont tout d’abord introduit la journée. Véronique Ginouvès a repris l’historique du projet.  En septembre 2011, a eu lieu la première journée d’étude du groupe de travail sur les questions de droit et d’éthique qui se posent au moment de la diffusion des données de la recherche en SHS. La conférence introductive a été présentée par Mélanie Dulong de Rosnay, docteure en droit, et chargée de recherche au CNRS où elle est responsable du pôle de recherche “Gouvernance de l’information et des communs”. Son conseil  a surpris le groupe de travail qui l’a suivi à la lettre : “si vous voulez travailler sur les questions de diffusion des données, – nous a-t-elle dit – ne commencez pas par vous entourer de juristes mais réfléchissez d’abord à vos objectifs, le droit viendra ensuite.”

Un cycle de rencontres s’est alors mis en place avec pour objectif de rédiger collectivement un guide des bonnes pratiques en s’appuyant sur les interventions des journées d’étude mais aussi sur des expériences pratiques. Pour avancer dans la rédaction de ce guide, le groupe de travail  a créé un carnet sur Hypotheses.org ainsi qu’une liste de diffusion. Avec Florence Descamps, une série de billets sur les archives sonores a été publiée en privilégiant des questions concrètes telles que le contrat avec l’informateur, la définition de l’auteur d’une transcription,  la diffusion de la parole publique ou encore les enjeux de l’anonymisation.

En 2015, le groupe de travail a déposé un dossier à DARIAH (Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities) qui a permis de préciser l’objectif de  guide de bonnes pratiques, aussi bien éthiques que juridiques, pour la diffusion des données en SHS. Un appel à projet  va être lancé en juin 2016 afin de finaliser la rédaction du guide qui rappellera le cadre théorique du droit d’auteur tout en mettant en valeur les textes pratiques rédigés dans ce carnet. Seront également mis en valeur les enjeux éthiques et juridiques de l’open access , de l’open data ou encore de l’e-réputation.

L’appel  peut être consulté en ligne sur le carnet Questions d’éthique et de droit  et sur Calenda.

Avec l’appui de la juriste spécialiste en droit d’auteur, Anne-Laure Stérin, plusieurs productions ont déjà été amorcées depuis décembre 2015 :

S’inscrivant dans la continuité du projet porté par le groupe de travail, la journée d’étude du 14 janvier avait pour ambition de revenir sur les questions soulevées par les nouvelles méthodes de travail scientifique. Le numérique a en effet favorisé la diffusion et le partage des résultats mais aussi des données de la recherche. Dans un objectif d’intérêt public, les mouvements de l’open access et de l’open data interfèrent désormais dans la construction des stratégies de recherche. Face à ce nouveau contexte, les acteurs scientifiques s’appuient de plus en plus sur des programmes européens (programme-cadre de recherche Horizon 2020) pour financer leurs projets. Le groupe de travail a donc souhaité se pencher sur les enjeux des collaborations scientifiques en Europe et la diffusion des données.

Après cette introduction proposée par Véronique Ginouvès, Isabelle Gras a présenté les intervenants qui allaient interpréter une partition construite autour de trois lignes mélodiques. La journée s’articulait en effet autour de trois axes de réflexion : illustré par des exemples dans le domaine musical, le thème central portait sur les collaborations scientifiques en Europe abordées sous l’angle juridique et éthique. Réfléchir aux enjeux des collaborations scientifiques en Europe a semblé important au regard des deux constats suivants.

Premier constat : le numérique a induit de nouvelles méthodes de travail pour les acteurs de la recherche. Les mouvements de l’open access et de l’open data ont en effet permis de renforcer les conditions de collaborations scientifiques. Ils ont favorisé une large diffusion des résultats de la recherche tout en rendant possible le partage immédiat des données de la recherche.

Ces avancées numériques ont donc ouvert de nouvelles perspectives scientifiques notamment prises en compte par l’Union européenne. Ce second constat nous a ainsi conduits à privilégier l’angle européen. La Commission européenne souhaite en effet structurer un marché unique du numérique. Afin de concrétiser cette stratégie, les programmes européens de recherche valorisent ces collaborations.  Le programme cadre Horizon 2020 exige la diffusion en open access des publications issus des programmes financés et incite fortement à la diffusion des données de la recherche. Les exemples retenus dans le domaine de la musique ont permis d’illustrer les enjeux de diffusion.

Néanmoins, l’absence de régime clairement défini en matière de Text and Data Mining crée des incertitudes pour les acteurs de la recherche. Tous les pays de l’Union européenne n’ont pas une législation harmonisée en matière de droit d’auteur, la mise en place de collaborations transfrontalières s’en trouve ainsi complexifiée. Pour autant, les débats suscités par le rapport Reda témoignent de la difficulté à uniformiser les règles de droit d’auteur de manière consensuelle.

Au-delà des questions juridiques, il était important de souligner la dimension éthique des collaborations scientifiques en Europe. Les débats actuels autour du numérique tendent à redéfinir les contours de la propriété des contenus ainsi que les notions de sécurité et de validation des données. L’idée même de souveraineté scientifique est donc en jeu. Aborder ces questions à la fois sous l’angle éthique et juridique nous a semblé d’autant plus nécessaire face aux évolutions futures que connaîtra le droit d’auteur. La Commission européenne souhaite en effet une réforme générale du droit d’auteur qui viserait à clarifier et à harmoniser les exceptions au droit d’auteur. Dans le même temps, le projet de loi pour une République numérique est en cours d’examen au Parlement. Or, les mutations du cadre législatif européen ont des impacts sur les législations nationales. Placer cette journée d’étude sous le signe de l’Europe s’avérait donc nécessaire. Les intervenants ont interprété cette partition avec brio. Vous retrouverez leurs présentations détaillées dans le prochain billet.

Voir le programme

Crédits photographiques : twitter de la phonothèque de la MMSH, photographie de Marine Soubrié, CC-BY.

  1. Isabelle Gras, conservateur de bibliothèque au SCD AMU a rejoint le groupe de travail en 2014  et a par la suite accepté la co-coordination du groupe. []