Troisième journée d’étude – MSH de Dijon – 19 juin 2012 – Atelier vocabulaire

CR_AtelierVoc_IllustrationLors de la journée d’étude de Tours, la confrontation de différents corps et cœurs de métiers (chercheurs, archivistes, bibliothécaires, documentalistes, ingénieurs, juristes…) et la convocation de l’ensemble des différentes disciplines de SHS, indispensables pour résoudre les problèmes soulevés, s’avéraient également énonciatrices d’une certaine difficulté : nous ne partagions pas forcément le même vocabulaire. Ou plutôt, sous des vocables identiques apparaissaient parfois des usages différents, souvent liés à nos pratiques quotidiennes. Tel était l’un des constats de cette journée qu’avait habilement soulevés Yann Potin lors de sa synthèse.

De ce constat, nous avons tiré un atelier Question de définition qui s’est tenu à Aix-en-Provence, lors de la 2e journée d’étude (voir le CR). Une liste de mots à définir a été proposée par les animatrices de l’atelier qui en ont mis 2 à discussion : données, domaine public. Cette liste a été amendée par la suite par les personnes présentes.

La grille de lecture proposée pour chaque terme était la suivante : à quelles actions, pratiques, objets correspond-il ? En existe-t-il une définition juridique ?

Si certains termes peuvent faire l’objet d’un rapide consensus, d’autres comme données, terme pourtant central de notre questionnement, se sont avérés plus problématiques que nous ne pensions. Aucune définition n’a vraiment émergé de ce terme pourtant au centre de notre problématique.

Nous nous sommes promis de nous retrouver à Dijon avec une définition concise du terme donnée et de travailler à l’élaboration d’autres définitions.

Retour sur le 2e atelier vocabulaire lors de la JE de Dijon

Les discussions du 1er atelier ont mûri pour l’ensemble des participants. Face à la charge de travail imposée par l’exercice, il nous est apparu qu’il était vain de trouver des définitions, qui plus est succinctes de l’ensemble des termes que nous avions listés : établir ce lexique, nous emporterait vers un objet qui n’était pas celui que nous avions imaginé.

Nous avons donc fait le choix de privilégier pour le guide la formule de l’encart : ponctuellement et au sein même du corps de l’ouvrage, nous proposerons une définition d’un terme et le rapprocherons d’autres afin de mettre en avant les acceptations que nous en faisons en fonction de nos pratiques.

Nous avons également établi, en partant de ce que nous avons tour à tour nommé processus (de travail), activités, méthodes et pratiques, une séquence de 5 actions. 5 étapes, chronologiques, qui formeront potentiellement l’architecture du guide :

  • Préparation
  • Récolte
  • Traitement (au sens le plus large possible : aussi bien la documentation des données que le traitement matériel ou informatique – un changement de format, de support, par exemple.)
  • Diffusion (comme pour traitement il s’agit ici tout à la fois d’une mise à disposition des données ou d’une exposition lors d’une publication)
  • Réutilisation (citation, reproduction, exposition, édition, représentation, valorisation, transcription…).

De cet atelier, riche en discussions, nous avons fait émerger une possible structuration du guide que nous souhaitons rédiger.


Cynthia Pedroja

Pôle pratiques et outils numériques, MESHS - Lille

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *